Les santons de Provence

La crèche provençale est une tradition séculaire que de nombreuses familles perpétuent toujours aujourd’hui.

Les premières crèches sont apparues au Moyen Age avec les personnages de la nativité taillés dans du bois, moulés avec de la cire… Avec la révolution de 1789, les révolutionnaires interdisant les  messes de minuit, les familles récréèrent la nativité dans leur maison. 

Dans la Provence très religieuse voulant marquer sa résistance, les premiers santouns « petits saints » sont apparus à Marseille notamment avec le premier santonnier Jean-Louis Lagnel. Il créa des petits personnages en argile, reproduisibles par moulage ainsi chacun put avoir sa propre crèche.


La crèche provençale représente la Nativité et prend place dans un village provençal avec ses collines escarpées et ses habitants de l’époque.

On y met une étable et des petites maisons.

Le mot crèche vient du mot crupio qui signifie mangeoire d’étable 

On la décore avec de la mousse , des branches de divers essences en guise d’arbres, un ruisseau en papier aluminium, le blé de la sainte Barbe, la neige est représentée par de la farine ou du lichen. On laisse libre cours à son imagination afin de donner vie à un joli petit village provençal qui va accueillir la naissance du petit Jésus. 

Les santons peuvent avoir différentes tailles de la puce environ 2-2,5cm aux plus grands entre 15 et 20cm, afin de créer des perspectives.

Outre la Nativité avec Joseph, Marie et le Petit Jésus. 

On retrouve des personnages bibliques comme les Rois Mages qu’on rajoutera dans la crèche à l’Epiphanie, bien entendu l’âne et le boeuf qui soufflent sur le petit Jésus pour lui tenir chaud, les traditionnels personnages provençaux avec leur costume du XVIIIème siècle : le Ravi avec ses bras en l’air, émerveillé par l’évènement, les bergers et leurs moutons qui reçurent en premier la bonne nouvelle annoncée par l’ange Boufaréu, le tambourinaire qui joue de son instrument pour rythmer le cortège, le couple de petits vieux Grasset et Grassette, l’aveugle et son fils, les bohémiens, le curé, le maire, tous les métiers de l’époque : le rémouleur, la vannière, le boulanger , la lavandièreet ceux et celles qui viennent apporter des offrandes au divin enfant : le pêcheur, le chasseur, la femme à la poule, à la tresse d’ail La liste est longue et chaque santonnier apporte aussi sa propre créativité en imaginant de nouveaux personnages.


La crèche est traditionnellement installée avant Noël et le reste jusqu’à la Chandeleur.

Il existe une petite centaine de santonniers, chacun ayant ses caractéristiques et son style. 

Du moulage, à la décoration, les étapes sont faites de façon artisanales.

Ils sont majoritairement répartis sur les Bouches du Rhône autour de Marseille, Aubagne, Aix en Provence et Arles, on en trouve aussi dans le Vaucluse et dans le Var.

La foire aux santons qui se déroule à Marseille de mi novembre à début janvier existe depuis 1803 et regroupe une trentaine d’artisans.

Il existe aussi d’autres foires comme à Aubagne, Sisteron, Les Baux de Provence….


Vous pouvez visiter de superbes crèches dans les églises de Provence.

Vous pouvez également assister à une crèche vivante ou pastorale provençale dans les villages ou lors de la messe de Noël. L’histoire des santons vous sera alors contée.



Publié le 04/01/2019
Artisanat Savoir-faire artisanaux

Région

Provence

Départements

13 83 84

Produit Lié